samedi 10 juin 2017

Baume au plantain en stick

Nous savons, au Québec, que lorsque l'eau monte au printemps et crée des zones d'eaux stagnantes, il est à prévoir que la quantité de moustiques augmentera proportionnellement (grrr) 😡

Cette année, j'ai pensé que je répéterais l'expérience du baume au plantain, mais en stick. Ayant pu constater son efficacité, je me fais une version adulte à traîner dans son sac. Ce produit n'est pas pour les enfants, à cause des huiles essentielles contenues dans la formule.

*Les huiles essentielles sont puissantes et il ne faut pas prendre les contre-indications à la légère. Ce ne sont pas que de simples arômes, ce sont des concentrations de molécules puissantes et potentiellement toxiques. La prudence est de mise!*

Le baume est surtout prévu pour apaiser les piqûres de moustiques, mais il peut aussi apaiser les petits problèmes cutanés, comme les brûlures ou les petites blessures, mais pas les plaies ouvertes. La proportion de cire d'abeille est assez élevée, car je veux concentrer les effets sur la surface de la peau. La cire, avec son effet occlusif, est parfaite pour atteindre ce but.

Pour faire la macération de plantain, je vais vous expliquer comment je procède, mais tout est pris sur l'excellent blog de l'herboriste Christophe Bernard.

On commence par cueillir quelques jeunes feuilles fraîches dans un endroit protégé de la pollution. On laisse sécher jusqu'à ce qu'elles flétrissent un peu, mais sans être cassantes. Ensuite, on coupe en petits morceaux et on mouille avec de l'alcool à 94%, qu'on peut trouver à la SAQ au Québec. On laisse reposer environ 2 heures. On met les feuilles dans un mélangeur, on couvre d'huile végétale et on mélange, en prenant soin d'enlever le couvercle pour laisser l'alcool s'évaporer. On laisse le mélangeur travailler jusqu'à ce que l'huile soit chaude (on le sent en touchant le contenant). On filtre et si nécessaire, on chauffe légèrement au bain-marie pour laisser ce qui reste d'alcool s'évaporer complètement.

Pour les détails et quantités, voyez le blog mentionné ci-haut, sous "macération avec intermédiaire alcoolique".


Coupées


Mouillées à l'alcool








À elle seule, cette macération m'a donné des résultats intéressants en l'appliquant directement sur la peau. Bon, d'accord, pas aussi spectaculaires que la plante mâchée et appliquée directement, c'est pour cela que je choisis de booster l'effet avec l'ajout des huiles essentielles, dosées à 5% de la formule.

La lavande vraie, pour son effet apaisant et cicatrisant (et son odeur hmmm)
La lavande aspic, pour sa redoutable efficacité sur les piqûres et les brûlures
La menthe poivrée, pour son effet "fresh" et antalgique
Le tea tree, pour son effet antibactérien
L'estragon pour son effet anti-inflammatoire et anti-allergique


La formule du baume en stick, en % :

65% Macérat huileux de plantain
25% cire d'abeille
5% Beurre de cacao désodorisé ou tout autre beurre de votre préférence
5% Huiles essentielles divisées comme suit :
1% lavande vraie
1,3% lavande aspic
1,3% menthe poivrée
1% tea tree
0,4% estragon

Le mode opératoire est simple et rapide : on fait fondre le tout, on ajoute les HE et c'est tout. Cependant, je fais attention de ne pas surchauffer la macération, en faisant fondre d'abord le beurre et la cire, puis en ajoutant tout doucement l'huile. À ce moment-là, on peut arrêter le feu et brasser constamment. La chaleur du bain-marie suffit souvent. Avant d'ajouter les HE, j'ai l'habitude d'enlever le contenant du bain-marie et laisser tempérer un peu. On brasse bien et on coule dans les tubes.


Avis aux lecteurs et lectrices au Canada : je fais ce baume pour mon entourage et moi-même seulement. Selon les lois canadiennes, si on voulait vendre ce produit, il faudrait faire les démarches pour obtenir un NPN (numéro de produit naturel) à cause de la proportion d'huiles essentielles qu'il contient. À bon entendeur, salut!

6 commentaires:

Louise a dit…

Quel bel article bien expliqué et très bien documenté. Je vais récolter d'autres feuilles de plantain pour essayer ta méthode avec l'alcool. Le conditionnement en stick est des plus pratique, quelle bonne idée! J'adopte!

michele a dit…

Excellent article Chère Sabrinak!
J'apprécie beaucoup le pas à pas où l'on voit bien les étapes et je suis intriguée par ton "mélangeur" qui hache et chauffe à la fois?
Ou est-ce le mixage long qui chauffe l'huile mécaniquement?

L'acubine du plantain s'inactive rapidement avec la température. On ne devrait donc pas le chauffer si l'on veut être sûr de garder ses propriétés.
Tu en as fait l'observation en comparant le soulagement rapide procuré par la plante fraiches sur la peau et le macérat un peu moins efficace.

Idéalement on devrait faire une crème avec la teinture de plantain ajoutée à froid. Bien sûr on pourrait la mettre aussi dans un baume avec un soupçon d'émulsifiant ou de glycéryl stéarate, ça chaufferait quand même à l'introduction dans le baume fondu...

Personnellement quand j'en mets dans un baume, je ne me pose pas plus de questions que cela ;)

J'adore cette idée de sticks pour la peau. Great idea!

Sabrina K. a dit…

Merci Louise pour tes belles paroles!

Michèle, pour le blender, c'est ici https://www.amazon.fr/Bullet-Mixeur-multi-fonctions-polyvalent-recettes/dp/B00T6AUCZS/ref=sr_1_1/261-2652780-0390012?ie=UTF8&qid=1497283794&sr=8-1&keywords=magic+bullet

Il ne fait que hacher, c'est le mixage qui chauffe l'huile, mais ça ne chauffe pas tant, peut-être 40ºC maximum. C'est intéressant de voir la fumée s'échapper par le haut, ce n'est que l'alcool qui s'évapore.

Merci pour les infos sur les actifs du plantain, je m'en doutais un peu, pour la chauffe. Finalement, je garde peut-être seulement la couleur et ce sont les HE qui apaisent ;)

Thank you! J'ai hâte de le tester, j'en suis à attendre mon premier vampire ailé haha!

Anonyme a dit…

Je croyais avoir mis un com ,mais non!!
Merci Sabrina, ton article et tres bien fait et donne envie ,je vai des demain ramasser un peu de plantain, ds ma pelouse ou plutot prairie il y en a d'énormes !!
Je ferai aussi une teinture pour mettre ds un spray ��
Excellente idée de couler ds des sticks : c edt très pratique .
Mon mélangeur chauffe aussi ,donc je vai y aller molô. ...
A l heure ou des études, ds des magasines grand public ,sont publiées sur les dangers de dizaines de produits courant ou même bio ,ça fait qd même peur ,il est vraiment intéressant de fabriquer nos produits ...
Pour l anecdote ,j ai lu ds un hydrolat bio qu'il y avait des substances animales ��
Bises et merci encore ��
Sylvie

Anonyme a dit…

Bon mes smyles font des ?

Sabrina K. a dit…

Salut Sylvie! J'espère que tu me pardonneras le délai de la réponse. Je trouve ton idée de faire une teinture dans un spray excellente, vraiment! Du coup, j'ai envie d'essayer aussi :) L'as-tu fait et testé? Félicitations pour le nouveau petit-fils!