mardi 9 décembre 2014

Un déo DIY

Faire un déodorant personnel maison, c'est facile, rapide et surprenant d'efficacité! En plus, on peut le personnaliser à sa guise! Par définition, un déodorant n'empêchera pas le phénomène naturel de la sudation, mais agira sur les bactéries responsables des mauvaises odeurs. Il ne faut donc pas être surpris de suer quand même :)

J'avais trouvé une première recette ici http://lestrappeus.es/gardemanger/deo-diy/. Après avoir essayé cette formule, c'était vendu, acheté, FI-NI les antisudorifiques plein d'ingrédients impossibles à prononcer et surtout pas très naturels! Je l'ai appelé mon "beurre déodorant" à cause de sa texture qui rappelle un beurre, mais qui reste sec à l'application. Donc, si cette formule vous intéresse, consultez la page source, vous ne serez pas déçu(e)s! Ajoutez-y 6 gouttes d'huile essentielle d'oranger doux et 4 de lavande, vous venez de mettre de la bonne humeur dans votre journée!

MAIS... Mais l'été est arrivé (yééé!), mon déo a fondu (booouuuh!) L'huile de coco fond au-delà de 24ºC, ceci explique cela! Mis au frigo, il fallait gratter pour en récolter un peu et le plaisir n'y était plus. Donc, j'ai essayé les formules en bâton sur le même site et j'ai pas trop aimé. D'abord parce que l'odeur de la cire d'abeille jaune était omniprésente et c'est une odeur qui me déplaît. Ensuite parce que le beurre de karité dans le déo, ça marche pas pour moi. Ça colle, ça reste gommant, ça rentre pas, quoi! Les formules avec d'autres huiles ou beurres ajoutés à l'huile de coco ne fonctionnaient pas trop non plus, ça laissait une sensation grasse qui me déplaisait. Puis la formule avec seulement huile de coco + cire d'abeille (+ les poudres), je la trouvais trop dure. Impression très personnelle, on s'entend. Je suis sûre qu'en jouant avec les quantités, on peut trouver son bonheur avec seulement de l'huile de coco, cire d'abeille, bicarbonate de soude et fécule de maïs.

Mais j'ai cherché comment apporter de légères modifications qui me conviendraient. J'ai essayé tout plein de variantes et à force d'en apprendre de plus en plus sur les huiles végétales, huiles essentielles, j'ai fini par trouver ma très modeste solution et j'ai pris une chance en créant cette recette que je vais partager. Je dis très modeste, car je n'ai pas révolutionné l'industrie du DIY en matière de déo, j'ai juste joué avec les quantités, les textures, les propriétés actives et les odeurs. Pour la faire, vous aurez besoin de cire d'abeille (je prends la cire d'abeille blanchie chez Coop Coco à Montréal, elle ne sent presque rien, ne tache pas les vêtements blancs comme la cire d'abeille jaune et le nettoyage des instruments après-coup est facilité), du bicarbonate de soude, de la fécule de maïs ou arrow-root, de l'huile de coco (bio c'est mieux!), de l'huile de jojoba et des huiles essentielles. La recette donne 2 bâtons de 80g bien pleins et un peu +

Combien de quoi? Comment?

Les poudres :

65g de bicarbonate de soude
60g de fécule de maïs ou arrow-root

On les pèse, on les mélange bien ensemble et on les laisse patienter sagement. Petite astuce : pour une sensation plus douce, je passe le bicarbonate de soude au "Magic Bullet" ou moulin à café, pour le rendre le plus fin possible.

Les autres ingrédients :

55g d'huile de coco
20g de cire d'abeille
15g d'huile de jojoba

Mes choix d'huiles essentielles :

20 gouttes de lavande vraie ou lavandin
5 gouttes de geranium rosat
ou
15 gouttes tea tree
10 menthe poivrée
ou
20 gouttes lavande
5-6 gouttes orange douce (photosensibilisante, mais il est plutôt rare qu'on expose ses aisselles au soleil. Si vous le faites, ne pas utiliser cette huile essentielle, ça pourrait laisser des taches indélébiles sur votre peau)

On fait fondre huiles et cire ensemble au bain-marie. Une fois le tout fondu, on retire du feu et on ajoute les poudres en mélangeant bien. On ajoute les huiles essentielles, on mélange à nouveau, on verse dans les contenants à déo et on met au frigo rapidement.

Pourquoi rapidement? À force d'en faire, j'ai réalisé que les poudres ont tendance à descendre et les huiles à remonter, ce qui rend le déo plus "huileux" au début et "poudreux" vers le milieu du contenant. Ça n'enlève rien à son efficacité, mais le huileux, ça me plaît moins. La solution que j'ai trouvée, c'est de mélanger tout en versant et d'avoir un pied dans la porte du frigo pour la garder ouverte et vite on dépose au frigo pour qu'il saisisse. Qui a dit que c'était ennuyeux de faire son propre déo?

Avec le beurre déodorant mentionné en début d'article, on ne sent pas mauvais, même à la fin de la journée. C'est miraculeux, ça tient! Avec la formule en bâton, non seulement tu ne sens pas mauvais, mais tu sentiras bon toute la journée! Gros WIN WIN WIN!

Maintenant, ça serait intéressant de trouver un agencement d'huiles essentielles pour hommes, j'y travaille. Si vous avez des suggestions, je suis preneuse! J'ai essayé cèdre, tea tree et palmarosa, c'est léger, ça sent bon. J'aimerais bien trouver comment en arriver à une odeur musquée, sexy...

Ah oui, j'oubliais! Pourquoi l'huile de jojoba et pas une autre huile végétale? Parce que cette huile fait partie des huiles dites "sèches" à l'application. Elle pénètre très rapidement et laisse une sensation hydratée, mais non huileuse. On pourrait remplacer par une huile de pépins de raisin, de chanvre ou de macadamia, qui sont aussi considérées comme des huiles sèches et qui sont moins chères. Par contre, l'huile de macadamia a une riche odeur de noix, je ne suis pas sûre de la synergie avec les huiles essentielles... On veille à utiliser des huiles de très bonne qualité pour la cosmétique, ça vaut la peine!

Si on a le souci du détail comme moi, on peut étiqueter son bâton en inscrivant les ingrédients et la date de fabrication. Les gras contenus dans ce déo résistent bien à l'oxydation, le déo peut donc durer plusieurs mois!

Dernière remarque : pour ne pas laisser de traces sur les vêtements, il faut en mettre très peu et idéalement masser doucement pour faire pénétrer les huiles. Ne faites pas la gaffe que j'ai faite : en beurrer épais en vue d'un entraînement et partir vite = cerne huileux 1, t-shirt en coton 0.





Au moment de la rédaction de l'article, je mettais de l'huile essentielle de palmarosa avec la lavande et le geranium, mais l'odeur entêtante et désagréable a fini par me la faire enlever de la version finale.







Alors? Ça vous tente d'essayer?

**Un update en date du 4 février 2015 : certaines personnes font l'expérience d'une sensation de brûlure, des rougeurs, une irritation cutanée avec des démangeaisons, après un certain temps d'utilisation des déos contenant du bicarbonate de soude. Une fois l'irritation présente, il faut cesser d'utiliser le déo. J'ai essayé une formule sans bicarbonate de soude (même si je ne réagis pas au mien) trouvée ici, en ajoutant des HE de tea tree et citron. Ça marche pour moi! :)

6 commentaires:

venezia a dit…

J'ai enfin réussi à mettre la main sur ton blog!
J'avais testé un déo made in Philippines à base d'huile de coco et de cire d'abeille (pas plus pas moins d'ingrédients!) très efficace. Donc tes réflexions me parlent.
Sur tes images, tu sembles fouetter ton baume avec un fouet à main. Si tu utilises un mini fouet à capuccino, la suspension des poudres tiendra plus lontemps et tu n'auras sans doute plus à mettre ton pied dans la porte du frigo!

Sabrina Kulenovic a dit…

Oh! Je suis touchée que tu aies pris le temps de me lire, ton blogue est une véritable inspiration pour moi. Merci pour l'astuce! J'avais trouvé qu'en branchant le batteur avec le fouet, la préparation refroidit un peu plus vite et les poudres restent en suspension. Le nouveau défi : couler vite dans le tube, car ça fige très rapidement et ça a la texture du yogourt :) Pour ma part, j'ai bien lu ton évolution dans la quête du déo efficace et ta trouvaille ultime - je n'ai juste pas encore osé pour la grattounette, comme vous dites. J'aime encore l'idée des huiles essentielles, à cet endroit-là. Ces temps-ci, c'est tea tree et menthe poivrée. J'adore.

Anonyme a dit…

Bonjour,
C'est sur Potions et chaudrons que j'ai découvert votre blog!
Super! je n'en suis pas encore à savoir calculer moi-même les pourcentages. Je copie donc en changeant un tout petit peu les ingrédients selon ce que j'ai.
Tortue36

Sabrina Kulenovic a dit…

Nous sommes donc toutes les deux en processus d'apprentissage :) Merci d'être passée par ici!

Doula Yoga a dit…

Salut Sabrina, encore moi.
Si tu mets au point une formule sans bicarbonate de soude, fais-moi signe, car je sens que mes aisselles ne vont pas tarder à ne plus le tolérer...
Merci!
(je vais me coucher cette fois)

Sabrina K. a dit…

Salut Doula! Depuis que j'ai essayé celui de Pamplemousse, je ne jure que par lui. La recette ici : https://tribulationsdepamplemousse.wordpress.com/2015/03/24/deo-coco-sans-bicarbonate-ni-he/ J'y ajoute HE de benjoin, petit grain et bois de rose. Une douceur absolue, tu m'en donneras des nouvelles, avec ou sans HE!