jeudi 11 février 2016

Un savon 3 beurres

C'est en mettant les mains dans le chaudron et en expérimentant mes concoctions que la connaissance se fraie un chemin...

Surtout en savonnerie!

J'ai eu dans les mains 2 "tout coco" fortement surgraissés (merci Myriam et merci Patsch!) et ce sont mes savons préférés pour dégraisser les mains quand c'est nécessaire. Par contre, c'est asséchant pour mes menottes en utilisation quotidienne.

Quand même, l'envie de faire un savon tout beurre me titille depuis un moment déjà.

Allez! Soyons folles! Déjouons les calculateurs! Place à l'expérience!

Un savon tout simple!

75% huile de noix de coco bio
12,5% beurre de mangue
12,5% beurre de karité brut Côte d'ivoire

Eau et soude calculés pour un surgras de 22%

Fragrance néroli de chez NDA 3%


Ça se fait en 3 secondes et on verse dans ce moule magnifique entr'aperçu une première fois ici, puis trouvé en ligne.



Tadam!
(Désolée pour la mauvaise qualité des photos, la caméra de mon téléphone n'aime pas le beige et le blanc, ça me fait des problèmes de focus et des photos pas très claires)




Je ne l'ai pas encore testé, mais j'intuitionne que la présence des beurres de mangue et karité viendra atténuer l'effet asséchant du coco. À voir bientôt. Je reviendrai vous en parler :)

***UPDATE*** 48 heures plus tard test du pH réalisé avec bandelette et une goutte d'eau déminéralisée sur la surface du savon : 8. Tout va bien! Testé illico avec une retaille. Eh bien WOW! Ça mousse et mousse et re-mousse! Ça lave, bien sûr, mais en plus on a l'impression qu'on a mis de la crème hydratante ensuite. L'intuition était bonne et je sens que je vais refaire cette formule souvent...

10 commentaires:

Andréanne a dit…

Je pense que j'ai trouvé mon prochain savon ;)

Anonyme a dit…

Une seule envie : essayer tout de suite. Bravo (Dorothée de la Motte)

michele a dit…

Génial ce moule! Il faudrait que je demande à Mlk de me prêter le sien!
Je pense pour ma part que tes beurres sont des stabilisants de la mousse produite par le coco. Du coup tu profites des deux facteurs qui font qu'on aime la mousse.

Coco: grosses bulles labiles
Beurres stéariques: stabilisants et épaississants de mousse, ils donnent des bulles crémeuses et plus épaisses.

J'allais dire aussi que le manque d'huiles instaurées est bien compensé par le fort taux de surgras.
A voir sur la durée.

Anonyme a dit…

Ton moule est très beau ,et le savon aussi :)
Faut oser quand même .
Des savons qui moussent et qui sont doux ,l eldorado de toute savonniere.
Sylvie

Sabrina K. a dit…

Andréanne, tu reviendras partager tes impressions :)
Dorothée, fais-toi plaisir alors ^_^
Michèle, j'aime tellement quand ton savoir encyclopédique vient expliquer le pourquoi du comment, surtout n'arrête pas, ça nourrit ma curiosité scientifique et j'adore ça!
Sylvie, ben oui faut oser, pourquoi pas hein? Si ça mène à la petite chose de plus qu'on cherche dans un savon! Merci :)

Elie-Anne Gagnon a dit…

J'aimerais beaucoup en essayer un! Je sens que je suis sur le point de te refaire une pas pire commande! :)
Elie-Anne

venezia a dit…

Merci pour cette recette. Quand il sera prêt, teste aussi comme anti tâche, il devrait bien fonctionner! J'ai constaté ça avec mes savons palme-coco que je fabrique pour savonner la peau des fruits étude légumes que je ne pèle pas

Sabrina K. a dit…

Merci à toi Venezia, tu crois que ça marcherait même avec un surgras aussi élevé? Le savon est prêt et ne cesse de m'étonner, ça n'assèche pas et en anglais, on dirait que ça laisse une impression de "squeaky clean". La fragrance de néroli est agréable aussi.

Venezia a dit…

Mon savon palme-coco n'est surgraissé qu'à 5.

Sabrina K. a dit…

Et celui-là à 22, pas sûre que ça marche comme détachant...